Dans les années 1980, un richissime entrepreneur, Bernardo Paz, sauve des collines humides de l’exploitation des minerais pour y ouvrir le plus grand musée à ciel ouvert de l’Amérique latine.

Depuis, les œuvres s’y accumulent, discrètes ou délirantes, au creux des feuillages. Ici, aucun point de départ, aucun parcours prédéfini, le promeneur est invité à se perdre et à contempler : des troncs bulbeux des palmiers pieds d’éléphant aux débordantes et sculpturales agaves pieuvre, la végétation côtoie les installations démesurées de plasticiens de renom, tels que Giuseppe Penone ou Tunga.

Documentaire : Etonnants Jardins – Jardin Inhotim
Un documentaire de Pat Marcel