Comment obtenir une contre-expertise suite à un sinistre incendie ?

Suite à un sinistre (que ce soit un incendie, un dégât des eaux ou autre) couvert par votre assurance, cette dernière viendra évaluer les dégâts pour calculer l’indemnisation correspondante. En tant qu’assuré, vous pouvez ne pas être d’accord avec le rapport de l’assurance et/ou le montant de l’indemnisation. Dans ce cas, vous pouvez demander ce qu’on appelle une contre-expertise.

contre expertise incendie

La contre-expertise : qu’est-ce que c’est ?

Lors d’un incendie dans votre logement, si celui-ci est bien couvert par une assurance habitation, un expert mandaté par votre assureur viendra constater le sinistre. Celui-ci établira un rapport qui prendra en considération les dégâts causés par l’incendie, la ou les causes du sinistre, il estimera également le coût des réparations tout en tenant compte de la vétusté du logement.

Une fois ce rapport rédigé, l’expert de l’assurance le transmettra. Il est bon à savoir que vous pouvez demander à lire ce rapport. Cela permettra à votre assurance de calculer et vous proposer une indemnisation.

Si vous êtes en désaccord avec la somme proposée ou les éléments pris en compte, vous pouvez demander à effectuer une contre-expertise. Pour cela, vous devez avertir votre compagnie d’assurance de cette démarche avec un courrier recommandé. Sachez que la contre-expertise est généralement à votre charge, sauf mention contraire dans votre contrat d’assurance habitation. En effet, certaines assurances proposent une clause dans laquelle il est mentionné un montant à hauteur duquel les frais d’expert tiers seront pris en charge.

La contre expertise incendie : quel est le déroulé ?

L’expert auquel vous allez faire appel pour mener la contre-expertise est dénommé l’expert d’assuré, en opposition à l’expert missionné par votre assureur, qui est donc l’expert d’assurance.

L’expert d’assuré, donc, est un professionnel que vous devez trouver vous-même. Lors de votre rencontre avec l’expert de votre choix, vous lui remettrez tous les éléments susceptibles de l’aider dans son expertise. Il s’agira normalement des mêmes données sur lesquelles se sera appuyé l’expert d’assurance. L’expert d’assuré prendra également contact avec son homologue chez votre assureur.

Au terme de sa contre-expertise, l’expert d’assuré vous fournira ses conclusions qui pourront soit être en votre faveur soit en accord avec le rapport de l’assureur.

Dans le cas où la contre-expertise vous est bénéfique, les deux experts doivent essayer de trouver un compromis et vous proposer un nouveau montant pour l’indemnisation. Vous êtes toujours libre de la refuser.

Si les 2 experts ne parviennent pas à tomber d’accord, un troisième expert rentrera en jeu et ils procéderont ensemble à un vote où la majorité l&;emportera et permettra la prise d’une décision finale.

Enfin, si les rapports des 2 experts concordent et que l’indemnisation se trouve donc inchangée, vous avez toujours le choix de l’accepter ou la refuser. De plus, vous pouvez récuser le rapport des 2 experts, et faire appel à une médiation d’assurance ou bien amener le dossier devant la justice et demander un recours.

Cependant, soyez certain d’apporter des arguments solides, car vous vous doutez qu’amener votre assureur devant la justice n’est pas une chose aisée.

En France, c’est un incendie toutes les 3 minutes. Et souvent, les sinistrés se sentent lésés par rapport au montant de l’indemnisation de leur assurance. Voilà pourquoi, il est parfois judicieux de faire appel à un contre-expert en cas de sinistre incendie. Cet interlocuteur endosse le rôle de négociateur et veille à défendre les intérêts de son client pour indemniser la totalité du préjudice. Alors en bref, voici pourquoi faire appel à une contre-expertise dans l’urgence ! 

Comment demander une contre-expertise ? 

Vous venez de subir un sinistre incendie ? Vous êtes en désaccord avec le montant de l’indemnisation proposé par votre assurance ? Alors il suffit de faire une demande de contre-expertise auprès de https://www.conseil-aux-victimes-incendie.be/contre-expertise-incendie/contre-expertise/. À vos côtés pour veiller à vos intérêts, le contre-expert prend en charge votre dossier pour négocier l’indemnisation proposée.

Pour cela, il commencera par dresser un état des pertes complet dans lequel il recensera le coût des réparations en tenant compte de la vétusté du logement. Par ailleurs, il pourra vous demander de lui remettre des éléments susceptibles de l’aider dans ses démarches, notamment pour ce qui concerne les factures du mobilier. Et lorsqu’il disposera d’un dossier complet, c’est lui qui négociera le montant de l’indemnisation avec votre assureur. 

Quel est le coût d’un expert assuré ?

Beaucoup de particuliers l’ignorent et pourtant, les contrats d’assurance prennent souvent en charge le coût de l’intervention d’un expert d’assuré. Cela suppose que lors d’un sinistre incendie, l’intervention d’une contre-expertise est entièrement gratuite. Et si vous ne disposez pas de cette garantie dans votre contrat, alors sachez que cet expert facture entre 5 et 10 % de l’indemnité finale. Or, c’est un montant largement amorti grâce à son intervention. 

Idéalement, l’expert d’assuré doit être mandaté dès le départ pour prendre immédiatement contact avec son homologue chez votre assureur. Ainsi, il pourra négocier au fur et à mesure de l’avancement du dossier pour trouver un compromis adéquat pour le montant de l’indemnisation.