Ce docu n'a pas de note
Autour de Saint-Tropez, des hommes et de femmes ont à coeur de préserver les richesses de la terre et de la mer. Ils sont naturalistes, agriculteurs ou gardes du littoral. Ils se sentent tous profondément attachés à leur environnement, malgré la pression foncière, malgré les nuisances du tourisme et de la pêche. Notre décor : la Méditerranée, le Golfe de Saint-Tropez, et surtout la presqu’île de Saint-Tropez. Cette presqu’île est une avancée du massif des Maures dans la Méditerranée. Un patrimoine naturel précieux, fragile, et bien défendu. Thomas Roger, naturaliste et photographe, est responsable de l’association « Regard du vivant ». Il nous embarque sur la Méditerranée, au large de Saint-Tropez, pour rechercher des requins et des cachalots. Deux espèces méconnues, qui évoluent à moins de 30 km des côtes. La rencontre avec ces animaux spectaculaires est une véritable émotion pour Thomas et le scientifique qui l’accompagne. Une rencontre qui leur permet aussi de collecter des informations nécessaires à la préservation de ces deux espèces. François Matton est vigneron. Son vignoble, baptisé Minuty, a été fondé dans les années 30. Il s’étend entre Ramatuelle et Gassin. Chaque jour, François Matton, défend ce patrimoine familial. Sur la presqu’île de Saint-Tropez, aujourd’hui, les domaines viticoles familiaux sont devenus rares. Nous vivons, à ses côtés, la fin des vendanges, sur cette terre sablonneuse, si particulière. Une terre généreuse, qui bénéficie d’un microclimat privilégié. A Cogolin, Yann Ménard, agriculteur, a relevé un défi : développer le maraîchage, dans une plaine inondable et inconstructible. Ici, la rivière est en crue deux fois par an, en moyenne, durant l’hiver. A force de travail, et d’acharnement, Yann Ménard a réussi à cultiver 4 ha de terre. La récompense : des légumes de terroir, en abondance, cultivés toute l’année. Il vend même une part de sa production à de grands restaurants de la presqu’île. Un documentaire de « Des racines et des ailes ».