50 min
Ce film se veut une enquête sur ce que nous pouvons approcher de la vie intérieure et spirituelle des personnes lourdement handicapées. La figure centrale est Claire Stinglhamber. Elle a trente ans et est polyhandicapée. L´un des intervenants du film, le Père Ugo Zanetti, moine bénédictin belge et grand spécialistes mondial du monachisme oriental, dit de Claire quelle est une « mère du désert ». Cette expression « Mère du désert » désigne des femmes ermites qui se retiraient dans le désert égyptien ou du Moyen Orient au début du christianisme. Ces femmes faisaient le choix d’un dénuement absolu pour rencontrer Dieu sans être encombrées de choses terrestres. C’étaient des mystiques. Marie l’Egyptienne est la plus fameuses. C´est à cette communication directe, sans filtre, à la spiritualité que fait référence le Père Zanetti. S´il est question ici d´un accès à la spiritualité par une démarche de prière, la réflexion du film est bien plus large et interroge profondément nos modes de communication avec des polyhandicapés.  Documentaire réalisé par Bruno Aguilla, COPRODUCTION MERAPI PRODUCTION/KTO