26 min •
Ce docu n'a pas de note
Pendant 4000 ans, l’île de Bahreïn a été le centre de la pêche aux huîtres perlières dans le Golfe arabo-persique. Cette activité était rythmée de chants collectifs. Aujourd’hui, seuls quelques pêcheurs perpétuent ces traditions musicales car la concurrence des perles de culture japonaises a entraîné la quasi disparition de cette pêche. Les pêcheurs partent dès l’aube sur leurs bateaux, les « Dau ». Durant toute la pêche, les hommes entonnent divers chants, ainsi que le soir à leur retour à terre. Les solistes, les Naham, chantent au lever de l’ancre, pendant les petits déplacements d’un lieu de pêche à l’autre, lorsque les voiles sont hissées et quand les hommes plongent pour aller pêcher les huîtres. Les marins et les plongeurs émettent un bourdon vocal dans l’extrême grave et ponctuent le chant d’exclamations et d’encouragements, en s’accompagnant parfois de claquements de mains, de musique de tambours et de cymbalettes.