48 min •
Ce docu n'a pas de note
Comme beaucoup le craignaient dans la région, le meurtrier qui a décapité l’infirmière et assassiné l’aide-soignante de l’hôpital psychiatrique de Pau, le 17 décembre 2004, était un ancien pensionnaire de l’établissement, Romain Dupuy. Schizophrène depuis l’adolescence, il inquiétait son entourage, comme en témoignent de nombreuses personnes : son ancienne petite amie, ses voisins, son éducateur. Même ses parents, qui avaient demandé son internement et qui n’ont pas été entendus. Ces crimes barbares pouvaient-ils être évités ? C’est l’opinion des familles victimes et même d’une partie du personnel de l’hôpital. Comment un homme aussi dangereux pouvait-il se promener en toute liberté dans les rues de la ville ? Le cas de Romain Dupuy n’est pas un cas isolé. Il y a deux ans, Vincent Grimler assassinait ses parents à coups de couteau. Remis en liberté par la justice, il est aujourd’hui soigné à l’hôpital. Pourquoi n’est-il pas soigné dans une UMD (Unité pour Malade Difficiles) dans un établissement psychiatrique, les asiles les plus durs, pour les malades les plus dangereux? C’est dans une UMD que Romain Dupuy a été enfermé, mais après le double meurtre de Pau. Enquête sur la folie meurtrière – un grand document. Un documentaire de Michaëlle Gagnet – Ted Anspach.