34 min •
Depuis plus de 8 mois rares sont les images qui nous parviennent de Syrie, un pays proche de la guerre civile et fermé à la presse internationale. Manon Loizeau, journaliste indépendante est entrée clandestinement en Syrie pour l’agence « Capa » et le magazine « Envoyé Spécial » de France 2. Déjouant les barrages militaires, grâce à la complicité de membres du mouvement de contestation contre le régime du président Bachar al Assad, elle s’est rendue à Homs. Au fil des mois, cette ville, où les morts se comptent désormais par centaines, est devenue le symbole, le centre de la révolte. Dans une atmosphère de terreur, Manon Loizeau a recueilli les témoignages des victimes de la torture. Au cœur de manifestations interdites, témoin elle même de la répression, elle a vécu, durant une semaine, le quotidien des déserteurs de l’armée syrienne qui organisent la résistance.