52 min •
1944 : les Soviétiques achèvent leur libération. Sur le chemin de Berlin, ils découvrent l’horreur des camps d’extermination d’Hitler. Quinze ans plus tôt, Staline avait transformé son pays par tous les moyens et avait imposé par la terreur un «homme nouveau». Staline forge une image de son Union soviétique faite d’usines géantes, de kolkhozes immenses, de barrages colossaux, jusqu’au métro de Moscou, avec ses colonnes de marbre. Mais tout est fait par les Zeks, les bagnards du Goulag, réservoir inépuisables d’esclaves.