47 min •
Ce docu n'a pas de note Laurent Baca, père de famille, a disparu. Le 20 novembre 2014, alors que la police perquisitionne son domicile, sa femme, Edith, va faire une révélation fracassante : « Je suis un monstre, il est là-haut ». Dans le grenier, au dessus de la chambre des enfants, la police va alors découvrir emmuré sous quelques kilos de « béton minute » la dépouille de Laurent Baca. Rapidement, Edith craque et avoue son crime : ce soir d’août 2014, après une énième dispute, Laurent aurait saisi son fusil, et menacé de la tuer. La jeune femme se serait jetée sur lui pour la lui saisir. Et c’est alors que le coup serait parti. Laurent aurait pris la balle en pleine tête. Dans la panique, Edith raconte qu’elle a décidé de cacher le corps d’abord sous une pergola dans le jardin, puis elle aurait hissé le corps sur l’échelle qui mène au grenier. Et l’aurait recouvert d’une chape de ciment… Seulement malgré les aveux, des doutes subsistent. Comment ce petit bout de femme d’1m60 a-t-elle pu déplacer le corps inerte de son mari toute seule ? C’est un nouveau témoignage va venir conforter la piste du crime passionnel. Les enquêteurs découvrent que depuis quelques mois, Edith avait un amant. Accident, légitime défense, ou crime de sang froid ? C’est tout l’enjeu de cette affaire… Un documentaire de Stéphanie Burlot. Productions Tony Comiti.