51 min
Recourant à des méthodes d’analyse très sophistiquées – notamment la génétique moléculaire –, une équipe archéologique allemande a émis l’hypothèse que les ancêtres du peuple nazca auraient migré il y a 14 000 ans de Sibérie. Le Sud du Pérou aurait été, à leurs yeux, un jardin d’Eden, avec ses vallées fertiles permettant une agriculture intensive. Un puissant empire économique vit le jour. Mais dans cette région en bordure du désert, le système écologique était fragile. De longues périodes de sécheresse commencèrent à inquiéter les Nazca. C’est pour apaiser les dieux qui gouvernaient les éléments qu’ils auraient alors tracé leurs séries de dessins visibles du ciel : formes géométriques, spirales et animaux. Plus la désertification progressait, plus les géoglyphes devenaient gigantesques.