25 min
Pour ne pas déranger les animaux en pleine nature, Michel Huet a choisi de vous emmener dans le parc zoologique de Vincennes, au Jardin des plantes au cœur de Paris et de vous raconter l’histoire des éléphants à Sumatra, des gorilles au Rwanda, des iguanes au Belize et des jeunes phoques du Groenland… Il suffit de regarder vivre les babouins pour se rendre compte qu’ici même dans ce lieu clos, en plein Paris s’exprime une société dans laquelle on peut distinguer une hiérarchie mâle et une hiérarchie femelle bien distinctes. Ici, comme dans la savane l’intérêt d’un mâle consiste à disposer d’un maximum de femelles. Ce qui nécessite d’être costaud et d’assurer la protection du groupe. En règle générale, chez les mammifères, le père se révèle inexistant et les sociétés femelles s’organisent souvent en noyaux entourés de mâles comme chez les babouins. Chez les éléphants, ce sont les femelles qui dominent. L’aînée mène la troupe, au sein de laquelle règne une hiérarchie relativement stable. À l’opposé des bébés d’hommes, les jeunes animaux sont à de rares exceptions près, capables de se débrouiller très rapidement par leurs propres moyens. À vrai dire, face aux multiples dangers qui les menacent, ils n’ont guère le choix et la nature, encore une fois a bien fait les choses…