54 min
Documentaire Voix de garage Les mécaniciens en tenue bleue et rouge s’affairent autour de véhicules. Rugissement d’un moteur qu’on teste, fracas des vibrations d’une clef à chocs, vacarme d’un marteau qui frappe le métal… l’ambiance ordinaire d’un atelier de mécanique. Penché au-dessus d’un moteur, les mains dans les entrailles d’une voiture, Paco affine le réglage d’un carburateur. La cinquantaine, bonnet vissé sur la tête, barbe de trois jours, visage buriné, il ressemble plus à un marin au retour d’une transat en solitaire qu’à un mécanicien. Il faut dire que son parcours parsemé d’écueils et de coups de tabac n’a rien à envier à celui d’un navigateur pris dans la tempête : à la suite d’un retrait de permis, Paco a perdu son emploi. Le départ d’une longue traversée : quinze ans de galères, de petits boulots, de système D. Pas facile de trouver un travail quand on habite un petit village des Monts d’Arrée et qu’on n’a plus les moyens de se déplacer. Car ici, au cœur de la Bretagne, les transports en commun sont quasi inexistants et sans voiture, impossible d’avoir une vie professionnelle ou sociale. Mais depuis quelques temps, Paco sort la tête de l’eau et redresse la barre. ll a retrouvé l’envie de se lever chaque matin pour aller travailler, il a repassé son permis et acheté une voiture. Tout ça, grâce au contrat de réinsertion qu’il a obtenu dans ce garage. II faut dire que l’établissement installé sur la zone de Kervoasdoué (la maison de Dieu en breton) est dédié à une activité originale : faire réparer les voitures des titulaires de minima sociaux par des employés dans le cadre d’un contrat de réinsertion. Un concept inédit d’entreprise citoyenne qui permet de sortir de la fatalité. Un documentaire de Philippe Guilloux à visionner sur www.kubweb.media