25 min
Pendant la guerre du Vietnam l’aviation américaine a utilisé un défoliant connu sous le nom d’ « agent orange » pour détruire les forêts où s’abritaient les combattants Viet Cong. En plus de conséquences graves sur la santé de ceux qui y ont été exposés, ce produit toxique a causé des infirmités congénitales chez les générations suivantes. Son impact se fait encore ressentir au Vietnam, où l’on estime que cinq millions de personnes ont été touchées par les effets négatifs des dispersions. Les Vietnamiens appellent ce phénomène la « maladie orange ».