25 min •
A l’origine, c’est une propriété horticole qui appartient à un descendant du maréchal Masséna, Victor Masséna. Celui-ci s’inspire du prénom de sa nièce, Victoire, pour baptiser le domaine « Victorine ».  Un nom bien singulier qui va pourtant entrer dans l’histoire du cinéma : Les enfants du paradis, Et Dieu créa la femme, La nuit américaine, Le diamant du Nil… De Carné à Hitchcock en passant par Vadim, Truffaut et bien d’autres, les studios de la Victorine ont vu défiler les plus grands noms du cinéma français et américain. Ce haut-lieu de l’industrie cinématographique fête cette année ses 100 ans. Le Carnaval de Nice 2019 est d’ailleurs placé sous le règne du « Roi du cinéma ». Un siècle d’histoire fait de hauts et de bas, d’heures de gloire et de déboires. Zoom arrière sur la saga de la Victorine…