Cent ans après, un retour en archives sur les dix mois d’enfer de Verdun, la bataille la plus longue et la plus absurde de la Grande Guerre.