30 min •
Le dépistage prénatal de la Trisomie 21 est une avancée technologique, mais il place aussi les parents devant une décision difficile: faut-il interrompre la grossesse? Neuf couples sur dix choisissent l’interruption. Le couple qui témoigne dans cette émission, aussi éclairante qu’émouvante, évoque ce moment du choix avec courage et sincérité. A l’instar des autres témoins qui ont décidé de garder leur bébé. Faire le deuil de l’enfant parfait, aménager le quotidien pour les séances de physiothérapie et de logopédie ainsi que les rendez-vous avec d’innombrables spécialistes… l’engagement de ces parents pour favoriser l’épanouissement de leur enfant handicapé est très conséquent. Mais il n’altère pas l’amour, ni la joie de voir grandir son loupiot. La maman du petit Eliott affirme: «c’est un enfant qu’on a souhaité, qu’on a désiré et qu’on a aimé depuis les premiers moments où on savait que je l’attendais. Donc aujourd’hui ça serait inconcevable de vivre sans lui.» L’émission alterne aussi les regards sur le vieillissement des personnes atteintes de Trisomie 21. Même avec le meilleur suivi, des symptômes de vieillissement accéléré peuvent apparaître dès la cinquantaine. Médecins, parents et éducateurs mêlent leurs voix pour dépeindre cette réalité. Un documentaire d’Alain Orange et Fabienne Clément.