Ce docu n'a pas de note
Stéphane Bern fait découvrir l’un des personnages les plus romantiques, mais aussi les plus scandaleux du XIXe siècle : George Sand. Femme de lettres au pseudonyme masculin, George Sand, de son vrai nom Aurore Dupin, n’a eu qu’un but : acquérir la même indépendance qu’un homme, au risque de choquer ses contemporains. Elle s’habillait en redingote, fumait le cigare, conquérir ses amants ne lui faisait pas peur. Mais elle savait aussi, le temps d’une fiévreuse passion redevenir extrêmement féminine. Ses romances avec le poète torturé Alfred de Musset et le mélancolique compositeur Frédéric Chopin ont d’ailleurs fait couler beaucoup d’encre. De Venise à l’île de Majorque, du Paris artistique à son domaine familial de Nohant dans le Berry, Stéphane Bern suit les traces d’une femme qui a ouvert la voie à de nombreuses féministes.