24 min
Faute d’hommes, morts par centaines de milliers après le génocide de 1994, les femmes rwandaises ont dû reconstruire le pays. Aujourd’hui, elles sont majoritaires à l’Assemblée, et occupent des postes stratégiques dans le public comme le privé. Imaginez un pays où 61% des députés sont des femmes. Où les plus grandes sociétés sont dirigées par des femmes. Où 40% des femmes sont chefs d’entreprise ou patronnes d’exploitations agricoles. Et qui est l’un des pays les plus dynamiques du monde : 6% de croissance en 2017, avec une réduction spectaculaire de la pauvreté depuis l’an 2000. Ce pays, c’est le Rwanda, en Afrique de l’Ouest. Ce miracle de parité et de développement est né d’une tragédie : le génocide des Tutsis en avril 1994. A l’issue des massacres, près de 800 000 femmes se sont retrouvées veuves, et 650 000 enfants orphelins. Faute d’hommes, morts par centaines de milliers, ce sont les femmes qui ont repris en main le destin du pays. Et en acceptant de pardonner et d’aller de l’avant, elles ont changé les règles et relevé leur pays en vingt-cinq ans, pour le bien de tous. Un documentaire de Michael Sztanke (Babel Presse).