20 min
Au Royaume-Uni, il y a des officines de paris et des terminaux de jeu partout, surtout dans les quartiers populaires. Les machines à sous n’ont rien de nouveau en Grande-Bretagne, mais leur dérégulation au début des années 2000, a chamboulé le marché. Les joueurs peuvent miser jusqu’à 111 euros toutes les 20 secondes. Gestes répétitifs, mises importantes, pertes très rapides : les dégâts sociaux sont considérables. 430.000 britanniques seraient sévèrement accros aux jeux. Le phénomène d’addiction est si massif que ces machines infernales ont été rebaptisées la « cocaïne » du joueur. Un documentaire de L’Effet Papillon