11 min
Honneur à un « marathon man » originaire de Porto. Il a 36 ans, un mental en titane, un cœur qui défie les lois de la mécanique, et un handicap : le syndrome de Down, plus connu sous le nom de trisomie 21. Enfin, un handicap sur le papier, si l’on en juge par ses performances sportives, dignes d’Usain Bolt. Paulo collectionne les records comme les médailles. Alors, à défaut de pouvoir participer aux jeux paralympiques, faute de catégorie propre à ce syndrome, il concourt à des championnats européens spécifiques, une compétition qui déconstruit les clichés à vitesse grand V.