28 min
Perdre la mémoire est la maladie qui effraie le plus les Français juste après le cancer (sondage Ipsos juin 2008). On estime à 850 000 le nombre de Français touchés par cette maladie, dont 6 % des personnes de plus de 65 ans. Conséquence, aujourd’hui le moindre trouble de la mémoire fait frémir ! Perdre ses clefs, oublier le prénom de sa tante ou le titre du film que l’on a vu la veille : immédiatement la peur d’Alzheimer est là et ils sont nombreux à essayer de nous vendre des solutions. La mémoire est devenue un business colossal ! L’industrie pharmaceutique, des spécialistes du logiciel cérébral et du « coaching neuronal » se partagent ce marché en pleine explosion : étudiants, cadres stressés ou séniors actifs, aujourd’hui tout le monde essaye d’entretenir sa mémoire. Une vraie course à la performance ! Un des jeux vidéos le plus vendu de la planète est un fameux « programme d’entrainement cérébral » créé par un docteur japonais, qui s’est vendu à plus de trente millions d’exemplaires dans le monde, dont près de 2 millions en France. En France, le marché des compléments alimentaires pèse plus d’un milliard d’euro et il existe des centaines de pilules pour « augmenter la capacité de mémorisation » (60 euros la boîte). Les méthodes de « coaching cérébral » (300 euros les deux jours) se multiplient : tout est bon pour booster sa mémoire et ses neurones. Mais ces nouveaux produits et ces méthodes d’entrainement cérébral sont-ils vraiment efficaces et sans danger ? Enquête sur ceux qui tirent profit de notre peur de perdre la mémoire. Un documentaire de Guillaume Barthélémy.