40 min •
Comment se sont comportés les artistes français en vogue pendant l’occupation ? Ont-ils fait acte d’héroïsme ? Ont-ils au contraire fait des courbettes à l’ennemi ? Voilà des questions qui n’avaient jamais été posées de façon aussi frontale dans un documentaire et, coup de chance, celui-ci est tout simplement captivant. Vous ne vous ennuierez pas une seconde durant les 90 minutes de sa durée. Tino Rossi, Fernandel, Maurice Chevalier. Collaboration artistique et parfois horizontale, à l’instar d’Arletty, éprise d’un officier allemand. Jean Gabin lui préféra prendre le large, avant de s’engager dans les forces françaises libres. Et puis il y a aussi l’histoire de l’infortuné Harry Baur, légende du cinéma d’avant-guerre, massacré par les allemands qui le pensaient juif. Celle de ces acteurs qui prirent le « train de la honte » pour se rendre en Allemagne nazie, sur l’invitation du gouvernement d’Hitler.