34 min •
Ce docu n'a pas de note
Le delta du Danube est un immense territoire en Roumanie, à la frontière avec l’Ukraine. C’est l’un des plus grands espaces naturels d’Europe, 5600 km² au total de marais et de canaux, entre ciel et eau dont une grande partie est inscrite depuis 1991 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Iluita Goean est guide. Il y a 10 ans, cet ancien avocat de Bucarest a tout quitté pour venir s’installer dans cette région sauvage. Son quotidien aujourd’hui : son bateau avec lequel il fait découvrir aux visiteurs toute la richesse des lieux et leur histoire. Il vit à Mila 23, un village constitué de dizaines de maisons qui s’étire le long d’un canal. Mila 23, avec ses quelques magasins, ses quelques cafés et sa station service flottante, c’est un peu la capitale du delta. Ici vit Augustina Traminov. Chaque matin, après avoir trait ses vaches, cette grand-mère passe prendre sa belle-sœur en bateau et ensemble, elles vont cultiver leur jardin, à une demi-heure de navigation du village. Sur ce bout de terre, enrichi à chaque crue par le limon du Danube, elles cultivent des oignons, des pommes de terre, des poivrons, des haricots, des pastèques. Comme beaucoup de gens de ce coin de la Roumanie, Augustina et sa belle-sœur vivent de ce qu’elles récoltent. Des femmes courageuses et croyantes qui vénèrent simplement leur terre et les eaux généreuses de leur fleuve. Les gens du delta sont nourris par le Danube. Certains sont également logés grâce à lui. Dans cette région, on a longtemps construit les murs des maisons en torchis, c’est-à-dire un mélange d’eau, de terre et de paille. Pour le toit, c’était du roseau. Abandonnée dans les années 70, cette tradition revient en force. Adrian Cacenu est couvreur, spécialiste des toits de chaume. Il y a 10 ans, profitant de la vague écologiste, il décide de relancer ce savoir-faire qui était alors en voie de disparition. Pour la matière première, Adrian n’a pas besoin d’aller très loin. Le delta du Danube est l’une des plus grandes roselières du monde. Monica Cacenu est la femme d’Adrian. Conseillère écologique, elle passe dans les écoles pour sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement. Elle est employée par la Réserve de la Biosphère, une administration en charge de la sauvegarde des espèces, du maintien des activités économiques locales et de la remise en état des espaces dégradés. Avec elle, nous découvrons un cas typique de restauration de paysage. Autre personnage du delta : Yvan Patzaikin. Ce natif de Mila 23 est une grande star en Roumanie, une icône. Il a été 4 fois médaillé d’or en canoë-kayak au Jeux Olympiques. Yvan Patzaïkin, un enfant des roseaux ! Son premier souvenir, une sieste sur une barque, et ses premiers coups de rame, c’était à l’âge de 4 ans… dans les canaux du delta. Aujourd’hui, l’homme ne fait plus de compétition. En revanche, il met sa notoriété au service de la défense du patrimoine naval de la région. Avec un chantier naval local, il a lancé, il y a 3 ans la canotca, un mariage entre le canot et la lotca. Le charme du bois et de l’ancien allié aux performances des canoës d’aujourd’hui. Une façon surtout de donner une image à sa région. Un documentaire de  Jean-Christophe Chatton, Georges Pinol, Didier Pêcheur et Dorin-Ion Ilié pour Des racines et des ailes.