27 min
Les français se débarrassent de 11kg de vêtements chaque année. Ces fripes ne sont pas toutes données à des personnes dans le besoin. Majoritairement collectées et triées, elles sont en partie revendues en Afrique. Au Sénégal, la fripe habille une grande partie de la population et fait vivre des centaines de milliers de personnes : des trieuses aux charretiers en passant par les négociants et les grossistes. Mais ce commerce prospère aux dépens d’une production textile locale. Le Sénégal, pourtant producteur de coton, ne transforme pas cette matière première. Paradoxalement, le pays exporte le coton à l’état brut et l’importe une fois filé. Au Sénégal, la filature a disparu et toutes les industries textiles ont fermé ; toutes sauf une, dirigée par Aissa Dione. Cette franco-sénégalaise crée des tissus d’ameublement haut de gamme. Elle veut relancer les tissus Made in Sénégal en soutenant les dernières fileuses du pays. Un documentaire réalisé par Angèle Berland.