51 min
L’Histoire n’a retenu, de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, que les éclats de joie du 8 mai 1945. Pourtant, elle ne se résume pas à l’immense euphorie de la paix retrouvée. Décidé par les accords de Yalta, puis entériné lors de la Conférence de Potsdam en août 1945, avec la volonté de modeler des pays avec des populations homogènes afin d’éviter les conflits, le déplacement de plus de quinze millions d’habitants dans les pays à l’est de l’Allemagne allait chasser de leur terre des hommes, des femmes et des enfants, coupés de leurs racines. Alors que la communauté internationale prétendait établir un monde nouveau basé sur la coexistence pacifique et le respect des Droits de l’Homme, l’arbitraire et l’injustice triomphaient.