13 min
Les Chinois avaient découvert l’existence des taches solaires plusieurs siècles avant notre ère et expliquaient leur existence par une belle légende. Le seigneur du ciel avait dix fils, dix soleils qui tournaient autour de la terre l’un après l’autre. Lorqu’ils décident de tous paraître en même temps dans le ciel, la terre se dessèche et l’empereur de Chine implore le seigneur d’en haut pour qu’il intervienne. Le seigneur du ciel envoie son meilleur archer sur la terre avec pour mission d’effrayer les soleils, mais l’archer rendu furieux par la misère qui règne sur terre tuera neuf des dix soleils. Neuf corbeaux, les esprits des soleils morts, apparaissent alors comme des taches noires sur le dernier soleil survivant. Les taches solaires sont des centres d’activité magnétique, les points d’entrée et de sortie des lignes de champ. Le nombre de taches varie en fonction de l’activité magnétique du soleil selon un cycle de onze ans. Les taches sont à l’origine des éruptions solaires qui expulsent jusqu’à la terre des particules électrisées. Heureusement la terre est protégée de ce flux par son propre champ magnétique. Elle n’en subit pas moins l’influence des cycles solaires qui modifient le climat et la croissance des végétaux.