58 min •
Vie et destin de Vassili Grossman. La bouleversante histoire d’un écrivain, le Russe Vassili Grossman, et de son roman « Vie et destin », l’une des charges les plus violentes jamais portées contre le régime stalinien. C’est l’histoire d’un manuscrit qui a fait trembler le Kremlin. Un livre « arrêté » en octobre 1961, au petit matin, et enfermé dans les sous-sols de la Loubianka, le siège du KGB. « Pourquoi ajouterions-nous votre livre aux bombes que nos ennemis préparent contre nous ? », avait écrit Mikhaïl Souslov, l’éminence grise de Staline, à Vassili Grossman qui plaidait la cause de son livre. Sauvé de la disparition grâce au courage d’un réseau de dissidents, parmi lesquels le physicien Andreï Sakharov et l’écrivain Vladimir Voïnovitch, Vie et destin ne paraît en France qu’en 1983. « J’ai été stupéfait comme peu de livres m’ont stupéfait, raconte l’écrivain Olivier Rolin. Pour moi, c’est l’un des monuments du XXe siècle. »