26 min
\r\n\r\nLa technologie 3D repose sur le même principe que la vision humaine : chaque oeil n’enregistre qu’une partie de l’image qui s’offre à lui et laisse au cerveau le soin de rassembler les informations pour créer la vision en relief. Pour un film en 3D, on travaille avec (au moins) deux caméras, chacune enregistrant les images pour un seul oeil. Comment passe-t-on ensuite de deux images séparées à une seule ? C’est ce que nous expliquent des étudiants de l’École supérieure de cinéma et de télévision de Potsdam. Des extraits de films nous rappellent que l’intérêt pour la 3D ne date pas d’aujourd’hui, mais des années 1950.