46 min
L’archéologue américain J. Randall Price, un créationniste fasciné par le récit biblique de l’arche de Noé, a décidé, en 2009, de chercher les vestiges de l’embarcation. Selon l’Ancien Testament, Dieu, peu satisfait de son brouillon humain, entreprit de s’en débarrasser, mais d’épargner Noé, «homme juste, intègre parmi ses contemporains», sa femme, ses trois fils et leurs épouses respectives. Il ordonna au patriarche de l’humanité de construire une arche et d’y embarquer avec sa famille, un couple de chaque espèce animale terrestre, avant de provoquer un déluge pendant 40 jours et 40 nuits : «Au 17e jour du mois, l’arche s’arrêta sur les monts d’Ararat» indique également le texte. Price s’est donc rendu en Turquie orientale, dans l’Arménie historique, où s’élève le mont Ararat.