65 min
La Russie de Poutine remet au goût du jour une vieille technique du KGB, le « kompromat » ou « matériel compromettant », souvent des sextapes tournées en caméra cachée et utilisées pour salir des opposants. « Envoyé spécial » a enquêté sur la nouvelle arme russe d’humiliation massive… Pour le FBI, la rumeur est crédible : le Kremlin détiendrait une vidéo de Donald Trump, en pleine orgie avec des prostituées russes ! Filmer en secret dans la chambre d’hôtel et diffuser les images (ou menacer de le faire) : ce moyen de chantage s’appelle le « kompromat ». Cette technique inventée par le KGB, Vladimir Poutine l’utilise pour faire taire opposants, qu’ils soient politiques, diplomates ou journalistes. Comme la militante Natalia Pelevina : ses ébats avec un ancien Premier ministre russe ont été diffusés à la télévision, sa carrière politique et celle de son amant ont été brisées. Un documentaire de Tristan Waleckx, Guillaume Beaufils et Mikael Bozo pour Envoyé spécial.