46 min
Hitler a besoin d’une protection armée dès la création du parti national-socialiste, en 1920. C’est ainsi qu’est constituée un groupe de choc de quatre hommes incluant Rudolph Hesse et Bruno Geshe. Ce dernier allait rester au service de la garde rapprochée d’Hitler pendant toute sa carrière politique. En 1925, deux ans après son putsh raté, le futur dictateur nazi désigne dix hommes pour assurer sa protection, dont Bruno Geshe. La SS se charge de la sécurité à partir de 1929.