52 min •
Londres, 2010. La Fifa de Sepp Blatter, que les scandales de corruption obligeront à démissionner six ans plus tard, désigne la Russie et le Qatar comme pays organisateurs des Coupes du monde de football 2018 et 2022. Pour la compétition 2018, seule l’Angleterre est restée jusqu’au bout en lice face à une Russie qui, cette année-là, n’a pu être sélectionnée pour le Mondial. Cherchez l’erreur ? Plutôt l’argent. Car les deux pays rivaux n’ont reculé devant rien pour l’emporter.