52 min
Ils sont 8. Ils interviennent sur un territoire aussi grand que l’Europe. Seuls représentants de l’Etat dans un archipel composé d’atolls isolés, crêpes de corail entre ciel azur et lagon turquoise, ils cumulent les fonctions : notaire, huissier de justice, officier de police judiciaire, avocat, examinateur de permis de conduire, agent des douanes, capitaine de port, etc. Les hommes et femmes gendarmes de la BTTC (Brigade Territoriale des Tuamotu Centre) basée à Tahiti, passent 200 jours de l’année en déplacement. La compagnie ne disposant pas de ses propres aéronefs, tous les moyens sont bons pour rallier les îles : avions militaires et hélico, patrouilleur ou goélette, lignes régulières ou compagnies privées…Et sur les atolls qui ne disposent ni de piste d’atterrissage, ni de passe, on se jette à l’eau pour accoster. Logés chez l’habitant, ils doivent se satisfaire d’un hébergement parfois sommaire, ne pas être allergique au poisson et à l’eau de coco, intégrer rapidement les coutumes locales. Ils apprennent à laisser de côté ce qu’on leur a enseigné à l’école, et s’il le faut, à adapter les lois de la République à des situations atypiques. Cette brigade dont l’effectif est majoritairement composé de Polynésiens, va s’étoffer en 2010 de nouvelles recrues, fraîchement débarquées de métropole. Comment ces « bleus » s’adapteront-ils à leur nouvelle affectation ? C’est ce que nous découvrirons avec ce film qui suit la BTTC lors d’une mission de plusieurs mois dans les « Îles du large ». Il montre comment ces gendarmes du bout du monde, gèrent les situations les plus variées, du problème de terres, au viol sur mineure, du « permis coco », à l’enquête pour vol, de la délivrance d’une carte d’identité, au rappel à la loi… Il explore leurs conditions de travail si particulières, et leurs rapports étroits avec les populations, dont ils accompagnent la vie, une fois par an… Un documentaire de Jacques Navarro-Rovira.