52 min •
Assiste-t-on à une «épidémie de césariennes», comme l’OMS, très inquiète, semble le penser ? Le nombre d’accouchements par césarienne s’est en effet accru de manière importante ces dernières années, aussi bien dans les pays développés que les pays en développement. Alors que l’Organisation mondiale de la Santé avait défini en 2005 un «taux de césarienne idéal», situé entre 10 et 15 % des grossesses, la moyenne atteint aujourd’hui les 23 % en Europe. Mais les deux pays qui affichent les «records» en la matière sont le Brésil et la Chine, où les parents veulent choisir une date d’accouchement promettant un avenir radieux à leur enfant en fonction de superstitions bien ancrées.