53 min
Le 26 mars 2001, une jeune mariée de 19 ans, Magalie Part, sort de chez elle pour aller chercher des cigarettes, accompagnée de son chien. Elle ne rentrera jamais à la maison. Le 27 mars 2001, un homme découvre son corps à moitié calciné au pied d’une montagne, en bordure d’un chemin de campagne à Vulbens, en Haute-Savoie. Si la victime n’a pas été violée, elle est morte sous les coups de son agresseur, qui a mis feu au cadavre pour tenter de faire disparaître les indices.Une cigarette de marque marocaine, commercialisée qu’en Suisse, a été retrouvée sur place. Sur ce mégot se trouve l’ADN de Magalie. Le rottweiler de la jeune femme, qui avait également disparu, est retrouvé le lendemain à Crozet. Fortement soupçonné, Geoffrey Part, le mari de Magali – qui avait refusé de me rencontrer lors de cette enquête- a depuis mis fin à ses jours en se pendant à son domicile dans la nuit du 17 au 18 septembre 2018… Le quadragénaire a laissé sur place un mot pour expliquer son geste « mais ce texte ne permet pas d’en savoir plus sur l’affaire. Nous sommes toujours à la recherche du coupable » a expliqué Maître Georges Rimondi, avocat de la famille de Magalie.