44 min
Peut-on se fier aux classifications des hôtels en France ? Que valent vraiment les étoiles ? Quels sont les critères d’un deux ou d’un trois étoiles ? Qui effectue les contrôles ? L’hôtellerie française est vieillissante, à l’image du “référentiel” qui préside au classement des hôtels. Ce “référentiel“ qui établit les étoiles a plus de vingt ans et il est complètement dépassé. La réforme de la classification des hôtels est un serpent de mer : annoncée, reportée, elle est désormais imminente. Un exemple : pour un deux étoiles, il faut un téléphone dans toutes les chambres et au moins 40 % des chambres doivent posséder une salle de bains. Ce sont les services de la répression des fraudes qui sont chargés d’attribuer les étoiles. Nous avons vu comment un hôtel avec piscine, tennis et chambres soignées équipées en wi-fi s’est vu refuser un classement dans la catégorie trois étoiles alors que dans le même temps certains trois étoiles proposent des chambres sales et vétustes. Quand les étoiles ne sont pas une garantie de qualité, les consommateurs peuvent-ils se fier aux sites internet des hôtels ? Un jeune couple d’Annecy s’est fait berner par un hôtelier peu scrupuleux. Nous avons enquêté auprès des inspecteurs de la répression des fraudes, sur les chaînes d’hôtel qui organisent leur propre classement et sur les guides de tourisme. Auteur : Emmanuel Gagnier.