52 min •
Après la Seconde Guerre mondiale, la jeunesse s’américanise peu à peu. Dans les années 1950 apparaissent les blousons noirs, des bandes de jeunes garçons teigneux issus des classes populaires. A la fin des années 1960, le racisme des bandes de jeunes Blancs comme les Hells’ Angels, ces motards qui roulent en Harley Davidson et adoptent un look de rockers, poussent peu à peu des jeunes des banlieues à s’organiser pour se protéger des agressions. C’est ainsi qu’à Paris émergent les Black Panthers français et d’autres bandes comme les Asnays ou les Duckie Boys, puis les Red Skins, qui vont se lancer dans des chasses contre les skinheads d’extrême droite dans les années 1980.