49 min
Documentaire Demain

La production cinématographique Demain est un film documentaire coréalisé par l’écrivain, poète et militant Cyril Dion, fondateur de l’association Colibri, et Mélanie Laurent, actrice française engagée dans la défense de l’environnement. Alors que pour le monde scientifique, tous les constats faits sur l’état de notre planète sont alarmants et qu’il faut s’inquiéter, le film choisit un angle plutôt original, ou rare tout du moins : celui de rester dans l’optimisme et de s’écarter du catastrophisme, tout en peignant la réalité telle qu’elle est. C’est donc de ce point de vue que le documentaire traverse dix pays à travers le monde, au sein desquels il recense les initiatives prises par des personnes, des organismes à but non-lucratif ou des entreprises, pour relever les défis auxquels le monde est soumis sur le plan de l’environnement et du social. Ces défis concernent l’agriculture, la gouvernance, l’énergie, l’éducation et l’économie, lesquels secteurs servent justement de grands chapitres pour ce film documentaire d’une durée de 118 minutes.

Un documentaire pour prévenir en restant optimiste

Au cours de l’année 2012, une affolante annonce paraît dans la revue Nature, sous l’impulsion d’une vingtaine de scientifiques. Anthony Barnosky, Elizabeth Hadly et près de vingt autres chercheurs prédisent une potentielle extinction d’une partie de l’humanité d’ici à 2100. La cause ? L’impact accentué des actions humaines sur les différents écosystèmes constituant la planète, conduisant à une réduction drastique des conditions propices à une existence équilibrée sur la Terre. Le scénario décrit est tout simple : compte-tenu des activités de l’homme et de son mode de vie, l’on assiste à une surpopulation, à un dérèglement climatique, à un manque d’eau et à un manque d’énergies fossiles. Ces phénomènes obligeront des millions de personnes, se trouvant dans le besoin et manquant de solutions, à se ruer vers les pays les plus riches. Toutefois, même si c’est par lui qu’il commence, le film Demain ne s’attarde pas sur ce constat. La coréalisatrice Mélanie Laurent le commente d’ailleurs très bien, lorsqu’elle affirme que le monde n’est plus dans une zone de confort, mais que « nous ne sommes pas encore dans l’effondrement ». Pour elle, la phase dans laquelle les hommes et la Terre se trouvent a tout pour inspirer de belles initiatives. Nous sommes tous conscients que nous fonçons droit sur un mur de tous les dangers, mais il y a encore de la marge de manœuvre avant d’atteindre ce mur ; c’est donc le moment de se mobiliser. Cette analyse est réaliste à de nombreux égards. Il suffit de prendre l’exemple de l’impact du secteur informatique. Il est dit que les data centers émettent des quantités considérables de C02 et polluent donc l’environnement. Pourtant, en parallèle, des pages web tels que le blog d’Oberlo, spécialisé dans les questions relatives au commerce en ligne, permettent d’informer sans qu’il n’y ait plus besoin de couper des arbres pour obtenir du papier. Il faudrait donc simplement qu’un juste milieu soit trouvé entre l’exploitation des avancées que connaît le monde jusque-là et les besoins de préservation de l’environnement et de l’humanité. C’est la dynamique dans laquelle s’inscrit ce film qui a fait plus d’1 million d’entrées, chiffre rare pour un documentaire, en décrivant des actions entreprises de par le monde.

Demain, un film documentaire qui va au contact des hommes

Rien ne saurait changer si les hommes n’y sont pas associés. Le monde a évolué par eux et pour eux, l’environnement en a été fragilisé par eux et contre eux. Voilà pourquoi Cyril Dion et Mélanie Laurent ont volontiers parcouru la planète pour rencontrer des citoyens dont les initiatives peuvent commencer à apporter le changement nécessaire. Ils sont ainsi allés dans dix pays : – La Réunion – Finlande – Belgique – Inde du Sud – Islande – Suède – France – Danemark – Etats-Unis – Suisse Dans chacun de ces pays, ils ont rencontré des citoyens agissant à une échelle institutionnelle (dans une entreprise ou une administration) ou à une échelle communale, voire plus. Çà et là, des valeurs telles que la solidarité, la capacité d’adaptation et la créativité permettent à ces initiateurs de changement de faire bouger les lignes autour d’eux, petit à petit.

Récompenses et impacts du film documentaire Demain

Au-delà de l’honorable score réalisé au niveau des entrées, le film a également reçu diverses récompenses. La plus prestigieuse d’entre elles est probablement le César du meilleur film documentaire en 2016. La coréalisation de Cyril Dion et Mélanie Laurent a également reçu la distinction du meilleur documentaire au festival COCOA de Los Angeles et le prix Saint-Just de Narbonne en 2016, de même que la Salamandre d’Or (prix du public) au festival du film Sarlat en 2015.Projeté sur diverses plates-formes internationales (COP21, ONU, Parlement européen, etc.), ce film documentaire a notamment permis vers la fin de l’année 2016 le lancement de 700 projets en rapport avec les initiatives qui y sont présentées.