42 min •
Tyson commence l’épisode en expliquant comment le développement humain de l’écriture a permis de transférer des informations à travers les générations, prenant pour exemple la princesse Enheduanna qui, environ 2 280 ans av. J.-C., serait l’une des premières personnes à avoir signé un texte. L’épisode aborde ensuite l’Épopée de Gilgamesh et de comment une partie de cette dernière a été reproduite 1 000 ans plus tard dans la Bible sous la forme de l’histoire de Noé. Tyson s’interroge ensuite sur l’apparition de la vie sur Terre, abordant l’hypothèse de la panspermie. Il affirme que le passage du Système solaire à travers les différents nuages galactiques au cours de son parcours orbital dans la Voie lactée a possiblement amené la vie autour d’autres étoiles se formant dans ces nuages et qu’un phénomène similaire a peut-être amené la vie à être « ensemencée » un peu partout dans la galaxie. Il s’interroge sur l’espérance de vie d’une civilisation, explorant différentes menaces qui peuvent mener à l’extinction de cette dernière. À la fin de l’épisode, Tyson revient au calendrier cosmique, mais cette fois en s’interrogeant sur les 14 milliards d’années à venir. Il affirme que la science ne peut pas faire de prédiction sur l’évolution future de l’humanité, mais qu’il aime imaginer que cette dernière évoluera vers une espèce ayant augmenté nos forces et diminué nos faiblesses et qu’elle pourra éventuellement quitter la Terre, qui deviendra de plus en plus inhospitalière au fur et à mesure que le Soleil s’approchera de son stade de géante rouge.