29 min •
Ce docu n'a pas de note \r\nLa cigarette électronique fait un véritable tabac en Europe avec plus de 7 millions d’utilisateurs et un marché évalué à 500 millions d’euros. Vapoter vaut-il mieux que fumer ? Les premières études scientifiques sont rassurantes, mais on ne peut pas exclure des effets toxiques à long terme.  Le 9 octobre dernier, le Parlement européen a tranché : la cigarette électronique restera en vente libre et ne sera pas vendue comme médicament dans les pharmacies. Résultat : pas besoin d’études cliniques pour la mise sur le marché – contrairement à un médicament – et des règles de sécurité moindres. La Suisse va aussi devoir légiférer. Pour l’instant, les cigarettes électroniques avec nicotine sont interdites à la vente, mais les consommateurs peuvent acheter leur recharge de nicotine dans les boutiques à l’étranger ou sur internet. La cigarette électronique représente peut-être un moyen de réduire les risques liés au tabagisme, qui fait 9’000 morts chaque année en Suisse. Mais il faudra encore des études pour évaluer la toxicité des liquides de remplissage. Le propylène-glycol et les arômes sont utilisés depuis longtemps par l’industrie alimentaire, mais on connaît mal les effets d’une inhalation régulière.