44 min
Enlèvements, assassinats, attentats, sabotages : en Irak, la psychose est à son comble. Ayant du mal à assurer sa propre défense, l’armée américaine sous-traite la sécurité des civils et des infrastructures au secteur privé. Entre 15 et 20 000 professionnels de la guerre, d’anciens militaires venus de tous les horizons, ont ainsi été recrutés par des sociétés spécialisées. Dans cette troupe multinationale, quelques français. Jean-Louis Tremblais a pu les rencontrer. Ces hommes sont chargés de surveiller les raffineries et les pipe-lines, installations vitales pour la reconstruction. Chose rare dans ce métier, ils ont accepté de se confier. On les voit travailler au quotidien : négocier avec les chefs de tribu, recruter des gardes irakiens, patrouiller le long des oléoducs. D’où viennent-ils ? Combien gagnent-ils ? Que risquent-ils ? Qui sont leurs employeurs ? Toutes ces questions sont abordées dans ce documentaire qui met l’accent sur un phénomène nouveau : la privatisation de la guerre. Véritables entreprises, les Sociétés Militaires Privées fonctionnent comme de petites armées mais engrangent de gros bénéfices. Pour l’instant, la France est à l’écart de ce marché qui représente 100 milliards de dollars par an. Mais certaines entreprises françaises sont sur les rangs… L’équipe de jean-Louis Tremblais a interviewé SECOPEX et a filmé la SMP française lors de sa formation en protection rapprochée