Des égouts sous la mer – Pollution du littoral : le scandale des déjections urbaines

15,90

Malgré le discours officiel et tous les pavillons bleus attribués à nos plages, notre littoral est de plus en plus gravement pollué. Nos stations d’épuration sont tellement déficientes que l’on est obligé de transférer au large les eaux usées ! Cachés au regard de tous ont été installés sous la mer d’énormes tuyaux tout au long de notre littoral méditerranéen et atlantique. Gigantesques seringues qui injectent les polluants les plus toxiques, les plus redoutables et les plus résistants Ces émissaires en mer sont des procédés vieillots, obsolètes, qu’il faut supprimer au plus vite. Il est urgent de s’opposer avec la plus grande vigueur aux projets de construction d’autres émissaires en mer, comme c’est le cas à Marseille, dans les eaux du parc national des Calanques ! Nous disposons actuellement de techniques suffisamment performantes pour épurer à 100 % les eaux usées dont la qualité peut atteindre celle des eaux potables. De nombreuses initiatives vont dans ce sens. Il faut mettre les autorités et les élus en face de leurs responsabilités, en rappelant que les lois sur l’eau recommandent de traiter la pollution à la source et non pas de l’éloigner des rivages ! C’est une question de salubrité publique.

Description

Malgré le discours officiel et tous les pavillons bleus attribués à nos plages, notre littoral est de plus en plus gravement pollué. Nos stations d’épuration sont tellement déficientes que l’on est obligé de transférer au large les eaux usées ! Cachés au regard de tous ont été installés sous la mer d’énormes tuyaux tout au long de notre littoral méditerranéen et atlantique. Gigantesques seringues qui injectent les polluants les plus toxiques, les plus redoutables et les plus résistants Ces émissaires en mer sont des procédés vieillots, obsolètes, qu’il faut supprimer au plus vite. Il est urgent de s’opposer avec la plus grande vigueur aux projets de construction d’autres émissaires en mer, comme c’est le cas à Marseille, dans les eaux du parc national des Calanques ! Nous disposons actuellement de techniques suffisamment performantes pour épurer à 100 % les eaux usées dont la qualité peut atteindre celle des eaux potables. De nombreuses initiatives vont dans ce sens. Il faut mettre les autorités et les élus en face de leurs responsabilités, en rappelant que les lois sur l’eau recommandent de traiter la pollution à la source et non pas de l’éloigner des rivages ! C’est une question de salubrité publique.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Des égouts sous la mer – Pollution du littoral : le scandale des déjections urbaines”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *