Ce docu n'a pas de note
À travers la visite de musées et de galeries d’art, le film nous entraîne dans un voyage à la découverte d’objets du quotidien, d’objets de culte, de mystérieux fétiches et de masques ; à la découverte de l’art de note continent voisin. Nous suivons les objets d’arts africains depuis de chics galeries d’art jusqu’aux coffres-forts des musées ethnographiques et anthropologiques en passant par les appartements privés de collectionneurs passionnés. Souvent, le marché de l’art transforme des collectionneurs en spéculateurs calculateurs. La nouveauté est de changer l’art traditionnel africain en placement financier. Le marché de l’art africain est en plein essor partout dans le monde ; lors d’enchères, la valeur de certaines œuvres a atteint des millions. Ce film présente de modestes sculpteurs d’Afrique de l’Ouest tout comme de riches galeristes lors de foires à Bruxelles ou Paris. Enfin, certains directeurs de musées sont accusés d’avoir spolié les cultures africaines. Un documentaire réalisé par Peter Helle.